Handicap et entreprise : 5 à 10% des salariés en risque de perte d’emploi

Selon un récent rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales, “ce sont vraisemblablement 1 à 2 millions de salariés exposés à ce risque, soit 5 % à 10 %” même s’il n’existe pas de mesure directe du nombre de salariés risquant de perdre leur emploi pour raison de santé ou de handicap. L’inspection consacre un rapport à la prévention de la désinsertion professionnelle, publié le 11 janvier 2018.

Comme le préconise MpI Conseil depuis plusieurs années, plusieurs mesures sont recommandées pour faciliter le maintien de ces personnes à leur poste ou leur reclassement.

Tout d’abord, miser sur deux “acteurs clefs” : les entreprises et les services de santé au travail. Il s’agit d’informer les services de santé au travail des arrêts maladie et ils pourraient être sollicités même après un licenciement pour inaptitude. La mission propose une “indemnité journalière de préparation du retour à l’emploi”, attribuée quand une personne s’engage dans un projet de reconversion. 

L’IGAS préconise de maintenir de façon officielle le lien entre les salariés en arrêt et leurs employeurs, ce que nous recommandons depuis toujours dans l’accompagnement des missions handicap.