L’égalité salariale, ça paye !

Si La Fontaine était encore en vie, il aurait certainement trouver une belle morale à cette histoire.

Il était une fois une entreprise dans le secteur des assurances qui avait engagé des femmes et des hommes pour faire le même métier. Lorsque l’époque des augmentations fut arrivée, l’enveloppe était bien mince. Il fallait donc que la femme ne soit pas trop gourmande. Il est bien connu que les femmes mangent moins que leurs congénères masculins. Pendant plusieurs années, les collègues masculins qui occupaient les mêmes fonctions ont profité du gâteau salarial, laissant quelques miettes à leur collègue féminine. Quand le roi des lois a obligé les entreprises à signer un accord (ou plan d’actions) égalité femmes / hommes, notre entreprise en assurance fut une bonne élève en prônant le respect de l’égalité salariale entre femmes et hommes. En effet, n’écrit-on pas “à travail égal, salaire égal”? à moins que cela ne soit qu’un slogan…. Après de nombreuses années de cure d’amaigrissement de son portefeuille, notre salariée se décida à saisir le grand méchant juge des prud’hommes. Ce dernier, par l’odeur d’équité alléché, a tranché : une part du gâteau doit revenir à la salariée. Notre entreprise aurait violé son propre engagement…. Suite au prochain épisode….

Morale de l’histoire : le respect de la parole donnée peut parfois revenir en boomerang

Espérons que cette entreprise était bien assurée 🙂