Cellule d’écoute : savoir écouter….et déposer ce que l’on a entendu

Mardi 22 mars : direction la campagne du 78 dans une grande ferme réaménagée en lieu d’accueil de formation et séminaires. L’atmosphère est conviviale et détendue. Je suis ravie de découvrir une nouvelle culture d’entreprise, de nouveaux métiers, de rencontrer de nouvelles personnes. Ces salariés ont des “vrais métiers” mais ont également accepté d’être membres de la cellule d’écoute créée dans le cadre de la politique diversité et non discrimination.

L’objectif de cette journée : renforcer leur posture de médiateur et médiatrice, réinterroger la façon de questionner et d’écouter leurs collègues qui font appel à la cellule, actualiser leurs approches du harcèlement au regard des nouveautés légales et sociales.

Les situations évoquées bousculent, questionnent. Le collectif prend tout son sens pour se sentir “à plusieurs” pour porter la parole des appelants. La richesse des approches est féconde. Je ressors tout autant nourrie que ce que les participants ont eu la bienveillance de me partager.